mercredi 25 novembre 2009

Sherlock Holmes vs. 007 (2)

Après quelques films moyens (Le Veinard, L'Exécuteur) et avant de tourner son meilleur Bond (L'espion qui m'aimait), Roger Moore interprète en 1976 le rôle du célèbre détective dans le téléfilm Sherlock Holmes à New York. Le résultat est loin d'être brillant mais permet quand même la réunion de James Bond et John Steed, pusique Patrick Macnee joue le rôle de Watson. Les deux acteurs se retrouveront bien sûr sur Dangereusement Vôtre (1985). Moriarty est joué par John Huston , qui fut "M" dans Casino Royale (1967) ! Quand au scénario où il est question du vol d'une importante réserve d'or, il n'est pas sans rappeler celui de Goldfinger (1964)...

11 commentaires:

Piotr a dit…

question naïve: le film soulève la question d'un fils illégitime de Holmes! mais la fin n'est pas très claire: c'est le sien ou pas??

mémoires de bidasse a dit…

oui, il me semble bien... C'est le gros fantasme des "holmésiens" : qu'il ait eu une aventure avec Irene Adler dans "Un scandale en Bohème". Mais rien ne le prouve vraiment en lisant la nouvelle (et encore moins qu'ils aient eu un enfant!!).

Jeff a dit…

Et vous souvenez-vous que le mouflet en question était incarné par Geoffrey Moore, fils de Roger ?

Piotr a dit…

ah oui c'est vrai, bien vu!

Jeff a dit…

Moore Jr était à l'orée d'une belle carrière :-)
Après être apparu en jeune Sinclair dans le générique d'Amicalement vôtre et avant de retrouver papa dans ce truc étrange : Feu, Glace & Dynamite ! réalisé par Willy Bogner, spécialiste du ski chez 007.
Ok, c'est pas joli de se moquer...

Piotr a dit…

en même temps je n'ai jamais réussi à voir ce film! il ne doit pas passer souvent à la tv (lol) et je ne sais pas s'il existe en DVD...

Jeff a dit…

Il existe !
Mais malgré des cascades de Rémy Julienne et les multiples déguisements de Moore (genre épisode 'Regrets éternels' dans Amicalement vôtre), on est très proche de la daube. A éviter.

Kevin a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
mémoires de bidasse a dit…

jamais réussi à aller au-delà de 15 minutes...

Kevin a dit…

Pris en segment et de manière totalement autonome , certaines séquences de' Fire, Ice & Dynamite ' regorgent d'idées délirantes pourtant . Par exemple , les skis à rétro-fusées , fallait oser ... ( les Chinois fous de la série des ' Mad Mission ' repiqueront le concept sans vergogne en l'adaptant aux...Rollers dans l'excellentissime ' Your Never Die Twice '

Piotr a dit…

ah messieurs, dans la catégorie "pire daube du cinema", nous avons eu le priviliège -si on eput dire- d'assister lors du Festival du film de Colmar en octobre dernier à la projection de "l'amour braque" avec Francis Huster et Sophie Marceau...j'en reste encore sans voix rien que d'en reparler... le choc n'est paas encore passé....