mardi 24 novembre 2009

Sherlock Holmes vs. 007 (1)



La vie privée de Sherlock Holmes de Bily Wilder (1970) dont plusieurs longues séquences ont été coupées au montage, commençait à l'origine dans une banque londonienne. Un des descendants du docteur Watson (Colin Blakely) était reçu par le directeur (John Williams), qui devait lui transmettre des documents inédits. Or, ce dernier était également président de la Sherlock Holmes Society, dont l'afflux de nombreux membres était constant.


"J'ose dire que c'est en réaction à ce type des services secrets. Celui avec le torse velu, quel est son numéro, déjà?

-Vous voulez dire 007? James Bond?

-C'est ça! Pas tout à fait mon idée d'un gentleman.

-Ils ont projeté Goldfinger dans l'avion. J'ai vraiment apprécié.

-C'est zéro. Du sensationnalisme bon marché !"


Le directeur se gaussait ensuite des gadgets de 007, leur préférant l'univers mystérieux de Sherlock Holmes... La séquence est définitivement perdue mais le texte et quelques photos sont disponibles sur les suppléments du DVD zone 1 (MGM/UA). A noter que l'interprète de Holmes, le shakespearien Robert Stephens, n'est autre que le père de Toby Stephens (Gustav Graves dans Meurs un autre jour).

2 commentaires:

Jeff a dit…

Super info ! Je n'ai jamais su qu'il existait un autre début. J'adore ce film. Avec Meurtres par Décret et Le chien des Baskerville (version Fisher, 1959) c'est pour moi un des tout meilleurs films sur le sujet.

Je crois qu'il existe un bouquin anglais qui compare les deux héros, 007 et Holmes. Pas récent. Oublié le titre et l'auteur...

mémoires de bidasse a dit…

oui, ce livre me dit quelque chose... ça me paraît introuvable...