vendredi 18 décembre 2009

Echec et mat


Dans la scène finale de Plus féroces que les mâles, film très "bondien" réalisé par Ralph Thomas en 1967, Richard Johnson et Nigel Greene s'affrontent sur un échiquier géant, dont les pièces se déplacent en utilisant un micro.


Ces imposantes pièces d'échec ont dû être entreposées dans un hangar des studios Pinewood... jusqu'au jour où deux d'entre elles ont été dépoussiérées pour être intégrées dans le décor de L'Homme au pistolet d'or (1974) !



9 commentaires:

Jeff a dit…

Alors là, je dis Well Done !
What a coup d'oeil !
Ça me rappelle ce coin de rues des studios d'Elstree qu'on voit dans toutes les séries des années 60, Avengers, Le Saint, Le Baron...

mémoires de bidasse a dit…

On voit aussi beaucoup le bâtiment principal et les jardins de Pinewood dans nombre de films et séries.

Jeff a dit…

Oui, il y a d'ailleurs un excellent épisode d'Amicalement vôtre (Regrets éternels) où l'on voit très bien ce bâtiment avant qu'on y ajoute l'espèce de véranda qui s'avance sur le gazon (construite pour "Gatsby le magnifique", si mes souvenirs sont bons).
Il faut voir aussi Who dares win (Commando en Français ?) où le bâtiment passe pour l'ambassade américaine de je ne sais plus où, prise en otage par des terroristes. Les décorateurs avaient construit un étage supplémentaire !

Piotr a dit…

@Jeff: en parlant de "Regrets éternels", c'est un pléonasme de dire que c'est un excellent épisode! le meilleur, et de loin (quoique... "un petit coin tranquille" et "un enchainement de circonstances" ne sont pas si loin de la première marche...

Jeff a dit…

Pas faux, mais avec Regrets éternels, j'ai un gros faible pour les deux épisodes réalisés par Moore : La formule et Le complot.
Le pire étant pour moi L'héritage Ozerov.

Piotr a dit…

c'est pas le + intéressant, c'est sûr, mais il y a des scènes sympas quand même (genre Brett qui apprend à Dany les rudiments du ski).
A mon avis, l'épisode le moinss intéressant (à mes yeux) reste "des secrets plein la tête", un peu bâclé et peu original.

Jeff a dit…

Ah, je l'aime assez celui-là. Au moins, il se passe en Angleterre et on échappe aux vilaines rétro projection d'Ozerov censées nous faire croire que Sinclair et Wilde sont en Suède (ou Norvège ?).
J'aime bien les scènes à Osterley Park (la grande demeure des Sinclair) et leur petit côté Cluedo.

Cela dit, le pire épisode d'Amicalement vôtre reste bien supérieur aux meilleurs épisodes de bcp de séries actuelles, non ?

Piotr a dit…

c'est clair!!

mémoires de bidasse a dit…

ça va les gars, on vous dérange pas ? ;-)
Pour revenir à "Commando" (who dares win), j'adore ce film et il utilise énormément l'intérieur de Pinewood. J'en parle à cette adresse :
http://www.devildead.com/histoiresdetournages/index.php?idart=49
Le film passe à la Cinémathèque le 22 janvier.