lundi 4 janvier 2016

007 vu par les écrivains (3) : Umberto Eco



Dans son livre De Superman au surhomme (Grasset, 1993), Umberto Eco a analysé les « structures narratives chez Fleming », établissant que chaque intrigue est basée sur le même schéma :


« Bond est envoyé dans un endroit donné pour éventer un plan de type science-fiction échafaudé par un individu monstrueux d’origine incertaine, en tout cas pas anglais, qui, grâce aux activités d’organisation ou de production qu’il dirige, non seulement gagne énormément d’argent mais fait en outre le jeu des ennemis de l’Occident. En allant affronter cet être monstrueux, Bond rencontre une femme qui est sous sa coupe et la libère de son passé en instaurant avec elle un rapport érotique, interrompu à cause du Méchant par la capture de Bond et la torture qui lui est infligée. Mais Bond triomphe du Méchant qui meurt de façon horrible, puis il se repose de ses rudes travaux entre les bras de la femme, qu’il est toutefois destiné à perdre. »

Assez bien vu.

2 commentaires:

Sebastien Seb a dit…

J'ai rédigé un sujet sur ce livre il y a deux ans et demi. Concernant la partie sur Fleming, je trouve sa démonstration insuffisante et presque malhonnête. C'est ici en suivant ce lien :http://lamaisondegaspard.blogspot.fr/2013/09/il-superuomo-di-massa-1976-edition.html

mémoires de bidasse a dit…

Article très intéressant que je conseille, ainsi que ceux consacrés à divers romans de Ian Fleming.