mercredi 8 septembre 2010

Michael Caine vs. 007 (3)

Dans Contre une poignée de diamants de Don Siegel (1974), Michael Caine joue le rôle d'un agent des services secrets anglais. Au début du film, il se rend à une réunion importante afin de faire son rapport sur son infiltration d'un groupe de terroristes irlandais. Son supérieur direct, joué par Donald Pleasence (Blofeld dans On ne vit que deux fois), lui coupe la parole pour évoquer le chef de ce groupe :

-Ce type, à mon humble avis, est un agent soviétique, Sean Connery.

L'assemblée est abasourdie.

-Quoi ? demande le grand chef.

-...euh, Kelly ! Sean Kelly ! bafouille Pleasence, humilié (sous le regard consterné de Caine).

-Ah mon dieu! Vous m'avez fait sursauter. James Bond travaillant pour les communistes ! (rires)



Dans Blue Ice (1992) de Russel Mulcahy, Caine est cette fois un ancien agent reconverti en patron de boîte de jazz. Il replonge et se rend à un rendez-vous avec un de ses contacts. Il arrive juste derrière lui sans faire de bruit.

-Salut Osgood !

Osgood sursaute.

-Oh, sans déconner ! Je ne t'ai pas vu arriver. Tu devais être un sacré bon agent secret.

-James Bond me jalousait, répond Caine en souriant.

1 commentaire:

Jeff a dit…

Excellent !
J'ai toujours pris le personnage que joue Caine dans "Blue Ice" pour une sorte de Harry Palmer à la retraite, ce qui m'a consolé de la médiocrité des suites données aux aventures 'officielles' de Palmer. Les deux sont mélomanes, cyniques et fins gourmets, et se prénomment Harry !