mercredi 29 avril 2009

Une histoire à tiroirs...

Après avoir dicté sa lettre de démission à Miss Moneypenny dans Au service secret de sa majesté (1969), James Bond se rend dans son bureau. La scène est connue, on le voit prendre dans un tiroir des accessoires de ses missions antérieures : le couteau de Honey Rider, la montre de Red Grant et son cigare à oxygène. Mais à y bien regarder, d'autres éléments sont visibles...





Dans le tiroir apparaissent les souverains d'or qui étaient cachés dans la mallette à gadgets de Bons Baisers de Russie (1963).


Ensuite, alors que l'on n'a pas vu Bond les mettre sur le bureau, on peut repérer le dossier "Thunderball" remis à "tous les double-zéros présents en Europe" dans Opération Tonnerre (1965)...





... et le petit appareil qui permet à 007 d'ouvrir le coffre-fort de Osato dans On ne vit que deux fois (1967).


1 commentaire:

Luc a dit…

Qui aurait eu l'idée de regarder dans le tiroir a part toi ? Je suis sur le cul